sarl LAMY 3D
sarl LAMY 3D

Chenilles processionnaires

Le meilleur prédateur

La mésange est malheureusement détruite par de nombreuses causes et principalement par les rapaces mis en place pour la destruction des rats taupiers actuellement

Ces oiseaux peuvent en une seule journée manger une quarantaine de chenilles.

Planter une haie de feuillus à la lisière d’une forêt de pins peut protéger cette dernière des attaques de la processionnaire. En particulier le bouleau, ils ont la faculté de cacher la vue des pins pour les processionnaires, voire de les éloigner grâce à des odeurs répulsives. 

 

 

-    La chenille du Pin : Thaumetopea pityocampa de son nom latin. C’est cette espèce qui est le plus en cause dans les atteintes de nos chiens et chats.

-    La chenille du Chêne : Thaumetopea processionae. A  noter que cette espèce peut aussi se trouver sur des noyers.

La méthode la plus évidente, consiste tout simplement à détruire manuellement les nids, et à incinérer (sous réserve d’autorisation de brûlage)  les chenilles récoltées. Ceci n’est possible que pour des petites surfaces et pour des arbres ne dépassant pas les 3 ou 4 mètres de hauteur. Un équipement de protection est indispensable pour se protéger du courroux des chenilles attaquées.

Méthode classique pour les grandes surfaces, l’épandage de Bacillus thuringiensis, est un microorganisme qui tue les chenilles de lépidoptères. Néanmoins, suite au Grenelle de l’Environnement, il est désormais interdit d’épandre le Bt par hélicoptère ou ULM, sauf dérogation préfectorale.

L’art de la séduction est une arme très efficace contre les papillons. En effet, grâce à des pièges diffusant des phéromones de synthèse imitant celle des femelles, on peut attirer et éliminer une part importante des mâles d’un terrain donné. Ceci réduira d’autant le nombre de fécondations, et donc de pontes et de nids de processionnaires. L’unité expérimentale Entomologie et forêt méditerranéenne, a mis au point un modèle de piège performant et particulièrement bien adapté aux arbres et aux espaces verts.

Le moment de la procession est le moment idéal pour capturer toutes les chenilles d’un arbre. Il suffit d’y installer un piège à chenilles tout simple : une collerette entourant le tronc de l’arbre, percé d’un trou débouchant dans un sac plastique. Ces éco-pièges sont particulièrement recommandés pour les particuliers qui voient leur jardin infesté.

Actualité: Pose des pièges à Phéromone et premier traitement BT pour les pins et cèdres et traitement de la pyrale du buis